Perte de Poids (Chirurgie Bariatrique)

Perte de Poids (Chirurgie Bariatrique)

L’obésité est la maladie des temps moderne. L’augmentation du stress et la baisse de mobilité combinée à des mauvaises habitudes alimentaires sont les trois plus grandes causes de mortalité des temps modernes. L’obésité n’est pas seulement déplaisante d’un point de vue esthétique, mais elle facilite aussi l’apparition de maladies chroniques, telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, et même certains cancers.

La chirurgie bariatrique (chirurgie de perte de poids) comprend plusieurs procédures effectuées sur des personnes souffrant d’obésité. La perte de poids est obtenue grâce à une réduction de la taille de l’estomac avec une bande gastrique ou par l’ablation d’une partie de l’estomac (gastrectomie longitudinale ou diversion bilio-pancréatique avec le switch duodénum) ou en réséquant et en renvoyant l’intestin grêle vers une petite poche de l’estomac (pontage gastrique).

Des études sur le long terme montrent que la procédure permet une perte de poids durable, un rétablissement du diabète, une amélioration des facteurs de risques cardiovasculaires, et une réduction de la mortalité allant de 23% à 40%.

Qui sont concernés ?


La chirurgie bariatrique est recommandée pour les personnes obèses ayant un indice de masse corporel (IMC) d’au moins 40, ou pour les personnes ayant un IMC d’au moins 35 coïncidant avec des sérieux problèmes médicaux tels que le diabète. Cependant, des récentes recherches suggèrent que la chirurgie bariatrique pourrait être appropriée pour ceux qui ont un IMC de 35 à 40 sans comorbidités ou un IMC de 30 à 35 avec des comorbidités importantes.

Points importants/ Effets négatifs


Les effets indésirables de la chirurgie abdominale sont généralement aussi valables pour la chirurgie bariatrique. Les complications ont tendance à être plus élevées chez les patients souffrant d’obésité morbide. Les patients doivent se conformer strictement à leurs chirurgiens et aux médecins après l’opération, car les médicaments traitant les comorbidités tels que le diabète doivent être ajustés. De plus, les habitudes alimentaires doivent être changées et adaptées à la nouvelle anatomie du système gastro-intestinal. Les règles alimentaires et la fréquence des repas varient selon la technique employée, ces points seront discutés une fois que l’opération sera planifiée et la technique sera choisie.

Veuillez Remplir Notre Formulaire Ci-Dessous

* Veuillez remplir les champs marqués.