Chirurgie de Remplacement Du Genou

Chirurgie de Remplacement Du Genou

Diagnostic et méthodes de traitement


La chirurgie de remplacement du genou est destinée aux personnes souffrant de dommages sévères au genou. Le remplacement du genou peut alors soulager la douleur et vous rendre plus actif. Votre médecin peut vous la recommander si vous avez une douleur au genou que les diverses médications et traitement ne peuvent plus soulager. Une chirurgie totale de remplacement du genou remplace les trois parties de l’articulation malade. Le chirurgien orthopédique retire le cartilage et l’os de l’articulation et les remplace par une surface artificielle composée de métal et de plastique. Tandis que dans une chirurgie partielle de remplacement du genou, le chirurgien remplace seulement une partie de l’articulation.

Chirurgie de Remplacement Du Genou



Qui sont concernés ?


Les candidats au remplacement du genou sont le plus souvent âgés de 65 à 75 ans, car il est probable que les patients gardent la prothèse pendant le reste de leur vie (quinze à vingt ans).
Les nouvelles techniques permettent de retirer et remplacer une prothèse, mais notre but est de permettre au patient de la garder toute sa vie sans révision.
Les symptômes d’une arthrite du genou en phase terminale sont les suivants :

  • Douleur
  • Crépitation
  • Raideur
  • Boiterie
  • Faiblesse musculaire
  • Limitation du mouvement
  • Gonflement


Contre-indications


Les contre-indications absolues au replacement total du genou sont une septicémie du genou incluant une précédente ostéomyélite, une infection active, un disfonctionnement du mécanisme d’extension, une maladie vasculaire sévère, une déformation en recurvatum relative à une maladie musculaire, et la présence d’une arthrodèse du genou fonctionnant bien.

Les contre-indications relatives sont une situation médicale ne permettant pas une anesthésie sans danger, et ne permettant pas de répondre aux besoins de la chirurgie et de la réhabilitation. Les autres contre-indications relatives concernent les peaux ayant subi une chirurgie du psoriasis, la maladie de Charcot ou l’obésité.


Votre voyage


Un assistant personnel fourni par RemedHealth vous accueillera à l’aéroport, vous accompagnera jusqu’à l’hôpital et fera les traductions nécessaires afin de vous garantir un voyage médical en Turquie en toute quiétude.

Préparation avant l’opération


Pendant les deux semaines qui précèdent l’opération, il pourra vous être demandé d’arrêter la prise de certains médicaments tels que l’Aspirine, les AINS (Aleve, Advil), et autres médicaments pouvant gêner la coagulation sanguine. Ainsi que les stéroïdes et autres médicaments pouvant affaiblir le système immunitaire et par conséquent augmenter le risque d’infections postopératoires. N’oubliez pas de prévenir votre médecin si vous prenez l’un de ces médicaments.

Il serait préférable d’arrêter ou de réduire le tabagisme car la nicotine entrave la guérison et augmente le risque de thrombose veineuse postopératoire, c’est la dire la formation d’un caillot de sang potentiellement mortel dans la veine profonde.

Les patients présentant d’autres soucis médicaux, tels que le diabète ou les maladies cardiaques doivent d’abord consulter un spécialiste de ces pathologies afin de s’assurer de pouvoir subir une opération. 

Les patients buvant plus d’un ou deux verres d’alcool par jour devront en informer leurs médecins, car une forte consommation d’alcool peut avoir un impact sur les effets de l’anesthésie  

Les patients tombés malades (rhume, grippe, fièvre, herpes, etc.) les jours précédents l’opération devront en informer leur médecin. 

Vous devez informer le médecin de chaque prise de médicament même s’il s’agit de traitement homéopathique ou de compléments alimentaires afin de vous assurer qu’ils sont sans danger avant et après l’opération.


Examens


Plusieurs tests, tels que des analyses de sang et des analyses d’urine, un électrocardiogramme, une radiographie, un examen physique et un examen complet de vos antécédents médicaux peuvent être nécessaires pour permettre au chirurgien orthopédique de planifier votre opération.
 

Traitement
 

Les patients doivent prévoir entre 3 et 5 jours d’hospitalisation selon leur vitesse de rétablissement. Durant cette période, ils recevront la visite d’un physiothérapeute qui les formera à des exercices physiques. 

Votre médecin généraliste ou un interne fera un examen médical général avant l’opération. Cet examen permet d’évaluer votre santé et vos facteurs de risque pour l’anesthésie. Le résultat sera transmis à votre chirurgien orthopédique, avec une autorisation d’opérer.  

Informez votre chirurgien de tout changement dans votre état de santé et de chaque médicament que vous pourriez prendre. Vous pourriez avoir à arrêter complètement certains médicaments, et votre chirurgien pourrait vous recommander un substitue jusqu’à l’opération. Les médicaments tels que les corticostéroïdes, l’insuline, et les anticoagulants doivent être contrôlés avant et après l’opération.  

Un peu avant l’intervention chirurgicale prévue, vous aurez probablement un examen orthopédique pour revoir la procédure et poser toute les questions de dernière minute. 

Le jour même de l’opération, l’anesthésiste vous rencontrera pour discuter du type d’anesthésie qui sera pratiqué. 

Si vous prévoyez de subir une intervention dentaire, comme un traitement par extraction ou un traitement parodontal, prévoyez-le bien avant votre intervention chirurgicale. En raison du risque d'infection, ne planifiez aucune intervention dentaire, y compris les nettoyages de routine, pendant plusieurs semaines après votre chirurgie.

Si vous avez de la fièvre, un rhume, ou d’autre maladie la semaine qui précédent l’opération, informez-en votre médecin. 
 

Après l’opération
 

Après un remplacement total du genou, vous serez généralement conduit dans une chambre d’hôpital où les médecins et les infirmières viendront régulièrement surveiller votre rétablissement. Beaucoup de patients se sentent fatigués le jour de l’opération.

Après l’intervention, vous pourrez être placé dans une machine CPM (mouvement passif continu), qui fera bouger votre genou alors que vous êtes couchés. Ces flexions et extensions aideront à réduire la raideur de votre genou. Vous commencerez aussi une physiothérapie quotidienne, incluant des exercices de mouvements passifs et actifs, la marche, sortir seul du lit, et se relever d’une chaise.

Au besoin, vous recevrez des médicaments contre la douleur. La glace aide également soulager la douleur et le gonflement. Si vous ressentez des nausées après l’opération, informez-en les infirmières pour que les médicaments soient adaptés. Afin de garder vos poumons dégagés, vous recevrez des instructions sur la respiration profonde et sur l’utilisation d’un appareil appelé spiromètre incitatif.

Vous pourrez ressentir de la fièvre pendant les deux ou trois jours suivant l’opération. C’est normal et il ne doit pas vous inquiéter. Le docteur peut suggérer de l’acétaminophène, des exercices de respiration profonde, et de passer du temps hors du lit. Le personnel médical examinera les fièvres prolongées.

Les flatulences et la constipation sont des effets secondaires courant de l’anesthésie. Si vous n’avez pas de passage de gaz, ni de selles au bout du troisième jour, prévenez votre médecin ou votre infirmière pour un traitement adapté à votre situation.  

Lors de votre hospitalisation, vous porterez des bas anti-embolies afin de contrôler le gonflement de vos jambes. Ils seront retirés quotidiennement pour le bain puis remis. Les médecins prescrivent généralement de les porter jour et nuit pendant les 6 semaines suivant l’intervention chirurgicale. 
 

Le processus de récupération
 

Le troisième ou quatrième jour après la chirurgie, vous pouvez généralement marcher librement autour de l'hôpital. 

L'incision commence généralement à se fermer dans les six jours et le bandage peut être enlevé

Vous serez prêt à quitter l’hôpital dès que vous pourrez entrer et sortir du lit, vous assoir et vous relever d’une chaise, plier votre genou de 70 à 90 degrés, et calmer vos douleurs avec un médicament par voie oral. 

À votre sortie d’hôpital, vous devriez pouvoir supporter votre poids, mais beaucoup de patients ont encore besoins d’une béquille, d’une canne ou d’un déambulateur pendant quelques semaines avant de se sentir à l’aise avec leur nouveau genou. Vous recevrez une prescription pour la douleur et programmerez une série de visites de contrôle vers la troisième et la sixième semaines suivant la chirurgie.

Six semaines après l’opération vous devriez pouvoir marcher sans béquille ou déambulateur et reprendre vos activités de loisirs habituelles. Cependant, le gonflement et la douleur peuvent mettre jusqu’à trois mois à disparaitre et cela peut prendre jusqu’à un an pour que la raideur de la jambe ne disparaisse.

Votre genou continuera sa récupération pendant les deux ans suivant l’opération. Pendant ce temps, les tissus cicatriciels vont guérir et les muscles seront restaurés par l’exercice. Même après récupération, il est recommandé d’éviter les mouvements extrêmes ou les sports avec des risques de chutes, comme le ski ou l’escalade. Votre médecin ou un physiothérapeute peut vous conseiller. 
 

Départ de l’aéroport
 

Vous serez accompagné jusqu’à l’aéroport par un assistant personnel. Si nécessaire, une assistance avec un fauteuil roulant sera organisée à l’aéroport.

Au moyen d’une autorisation de vol et d’un rapport médical fournis, vous prendrez le vol jusqu’à chez vous !
 

Le suivi


Après votre retour, le personnel de RemedHealth restera à votre disposition pour toute demande ultérieure.

Afficher plus de détails

Veuillez Remplir Notre Formulaire Ci-Dessous

* Veuillez remplir les champs marqués.