Arthroscopie Du Genou

Arthroscopie Du Genou

L’arthroscopie du genou est une manipulation chirurgicale mini-invasive qui permet d’obtenir un diagnostic précis des maladies liés aux genoux, une évaluation en temps réel des structures intra-articulaires, d’effectuer la biopsie de la capsule articulaire si nécessaire, et plusieurs manipulations chirurgicales thérapeutiques dans la cavité du genou.


Arthroscopie Du Genou

L’arthroscopie du genou permet :

  • De préciser le diagnostic

  • De retirer du tissue pour la recherche

  • De résoudre la nécessité et fournir une méthode pour la chirurgie

  • De déterminer la location exacte de la zone pathologique


Que sont les indications pour l’arthroscopie du genou ?


Toutes les indications pour l’arthroscopie du genou peuvent être divisées en deux catégories : le diagnostic et le traitement de la pathologie articulaire.


Les indications pour l’arthroscopie sont :

  • le diagnostic d’une pathologie articulaire de genou – qu’elle soit traumatique, dégénérative/dystrophique, inflammatoire, auto-immune ou rhumatologique

  • la nécessité d’une biopsie de la capsule articulaire

  • les traumatismes dans les ménisques du genou

  • les lésions ligamentaires intra-articulaires, surtout celles des ligaments croisés antérieurs et postérieurs

  • la stérilisation arthroscopique du genou - l’élimination du pus, du sang, d’effusion sérieuse dans la cavité articulaire et l’introduction d’antiseptiques et d’antibiotiques afin d’éliminer l’inflammation

  • le diagnostic et le traitement de l’arthrose dégénérative de l’articulation du genou

  • le traitement de la dislocation récurrente de la rotule

  • l’élimination des objets de la cavité articulaire, tels que des fragments osseux, des ostéophytes, et des caillots de sang qui peuvent provoquer une obstruction aigue dans l’articulation du genou

  • le retrait des parties endommagées dans le cartilage hyalin

  • le diagnostic et le traitement des fractures osseuses intra-articulaires

  • le rétablissement de la fonction articulaire dans l’arthrite rhumatoïde

  • le diagnostic des tumeurs de l’articulation du genou

 


Que sont les contre-indications à l’arthroscopie du genou ?
 

Les contre-indications à l’arthroscopie sont :

  • les contre-indications à l’anesthésie. Par exemple, un état général de santé grave du patient ou l’intolérance à certains anesthésiants due à des allergies.

  • les maladies aigues et chroniques de l’articulation du genou, ainsi que l’exacerbation de l’inflammation dans l’articulation du genou

  • Le processus adhésif dans la cavité articulaire

  • la contracture articulaire. La limitation de sa mobilité en raison des spasmes musculaires, de sclérose des ligaments, etc.

  • l’ankylose osseuse et le pseudo ankylose

  • une plaie infectée

  • l’inflammation purulente des tissus qui entourent l’articulation, puisqu’elle peut infecter l’articulation

  • Le mauvais état de santé générale sévère du patient, si une intervention chirurgicale est contre-indiquée.

  • les dommages considérables sont une contre-indication, par exemple si les ligaments et la capsule articulaire sont fracturés, ou si l’étanchéité des articulations est dégradé. Cela empêche le chirurgien d’élargir la cavité articulaire à l’aide du liquide qui facilite l’examen.

  • l’hémorragie massive dans l’articulation et le saignement continu. Le sang qui se trouve dans la cavité articulaire empêche l’évaluation des structures intra-articulaires.

 

Votre Voyage

 
 

Un assistant personnel fourni par Remed Assistance vous accueillera à l’aéroport, vous accompagnera jusqu’à l’hôpital et traduira tout ce qui est nécessaire afin de vous assurer une expérience agréable du voyage médical.
 


Planifier la chirurgie arthroscopique

 

Malgré le traumatisme minimal, la chirurgie arthroscopique de l’articulation du genou nécessite une préparation même pour les interventions chirurgicales les plus insignifiantes.

Le patient est soumis à tous les tests requis, consulte un médecin hautement spécialisé et est examiné. En règle générale, ces étapes se déroulent en consultation externe. Occasionnellement, si le patient le demande, il est possible de l’hospitaliser 1 à 2 jours avant la chirurgie pour obtenir un diagnostic préopératoire. Après la consultation, le patient aura les résultats d’imagerie à rayons X et de l’IRM (l’imagerie par résonance magnétique).

La préparation pour l’arthroscopie comporte obligatoirement :

  • Les tests sanguins et l’analyse d’urine, la coagulabilité (l’évaluation de la coagulation sanguine)

  • Radiographie du thorax

  • Electrocardiographie

  • Consultation avec le thérapeute

  • Consultation avec l’anesthésiste

  • Tous les examens diagnostiques relatif à la pathologie principale.

 

 


Les étapes de l’opération
 


En règle générale, l’arthroscopie ne dure pas plus d’une heure, cependant tout dépend de l’objectif de l’intervention. Deux types d’anesthésies peuvent être employés pendant la procédure ; l’anesthésie rachidienne dont l’usage est le plus fréquent, ou l’anesthésie générale.

Après l’application d’un antiseptique sur la peau, une petite incision est faite et l’arthroscope est introduit à l’intérieur. Ensuite un liquide stérile spécial est injecté afin de faire gonfler l’articulation, ce qui permet une meilleure visibilité de ses parties structurelles avec l’arthroscope. Une fois qu’une détection précise du problème est obtenue, de petites incisions individuelles sont pratiquées à l’aide d’instruments chirurgicaux.

 

Les types de chirurgie suivante peuvent être pratiquées sur l’articulation du genou :

  • la résection du ménisque

  • la suture du ménisque

  • l’ablation de kyste du ménisque

  • la ligamentoplastie croisée antérieure

  • la ligamentoplastie croisée postérieure

  • La plastie du ligament croisé antérieur

  • La plastie du ligament croisé postérieur

  • la plastie du ligament collatéral médial

  • la plastie du ligament collatéral latéral

  • l’ablation des chondrocytes libres

  • la résection du cartilage abimé (le rasage / l’ablation)

  • la micro-fracturation du cartilage abimé

  • la refixation du cartilage dans un cas d’ostéochondrite fibreux

  • l’autogreffe de cartilage (OATS)

  • la chirurgie de la luxation patellaire récurrente ; le déblocage capsulaire latéral, la suture de la capsule articulaire médiale, la reconstruction du ligament fémoro-patellaire médial, la transposition de la tubérosité du tibia

  • l’ostéosynthèse des fractures intra-articulaires du fémur et du tibia

  • l’arthrolyse arthroscopique de l’articulation du genou

 

À la fin de toutes les manipulations nécessaires dans la cavité articulaire, le fluide y est réinjecté, les outils sont retirés, des antiseptiques et antibiotiques sont introduits dans la cavité articulaire afin de prévenir l’infection. Les incisions sont suturées et traitées à l’aide d’un large pansement souple ou des petits patchs.



La récupération et la réadaptation
 



La réadaptation suivant l’arthroscopie commence juste après la chirurgie. Un bandage compressif est appliqué sur le genou afin d’éviter une hémorragie dans la cavité articulaire (hémarthrose) et le gonflement. Le membre doit être maintenu dans une position élevée et des poches froides doivent être appliquées localement. La durée du séjour à l'hôpital est de 1 à 2 jours et, si nécessaire, des analgésiques sont prescrits pendant cette période.

Il est conseillé au patient de faire de l’exercice physique sous la surveillance d’un physiothérapeute.

 

Départ de l’aéroport




Vous serez accompagné jusqu’à l’aéroport par un assistant personnel. Si nécessaire, une assistance avec un fauteuil roulant sera organisée à l’aéroport. Au moyen d’une autorisation de vol et d’un rapport médical, vous prendrez l’avion jusqu’à chez vous !
 

 


Suivi
 



Après votre retour, le personnel de RemedHealth.com sera à votre disposition pour toute demande ultérieure.

Afficher plus de détails

Veuillez Remplir Notre Formulaire Ci-Dessous

* Veuillez remplir les champs marqués.